Freon, the beyonder

Au départ, ce ne devait pas être une interview, parce que je n'aime pas ça, et je ne sais pas les faire. Mais j'avoue qu'il a tellement bien répondu et de manière intelligente, que je vais copier coller son texte. Et au départ, surtout, je n'ai pas fait ça pour moi mais pour un ami. Je vais couper la poire en deux, et lui donner une version traduite, que je ne mettrais pas ici.

J'aime beaucoup ce gars là en fait... Jugez plutôt :

- Bon déjà, parle moi de toi, qu'est ce qui t'a fait venir à la musique?


Depuis mes Onze ans, émancipation du Collège oblige, j’ai un gout tres prononcé pour les musiques, en commençant par le Hip-Hop et le Punk. Les années passant, je me suis penché sur la Funk, la Soul, et la House.

En 1992, Une pulsion irresistible s’est emparée de moi, lors de la fin d’un voyage d’un an autour du monde pendant lequel, las d’écouter mes mêmes 25 cassettes je décidais d’acheter des Vinyls à Los Angeles, où je me trouvais.

Après 2 semaines, en passant dans une boutique de disques où 2 platines et une table de mixage étaient connectées entres elles, j’ai cedé à cette pulsion en achetant de quoi mixer sans jamais avoir essayé au préalable.

Un an après, alors que j’étais DJ sur FG à Paris et dans les Raves tant regrettées de l’époque, j’ai pu entrer dans un studio d’enregistrement bardé de machines analogiques, boites à rhythmes et synthés, où une deuxième révelation a eu lieu.

Instinctivement je me suis mis aux machines et j’ai découvert que je pouvais bâtir des paysages musicaux et exprimer plus profondément et plus sincèrement mes émotions à travers elles.

....Naissance de FREON...


- Parle moi de tes projets divers et variés


Je prépare mes Lives à venir - Mexique, Italie, Bresil, Argentine et Paris. Je peaufine mes Tracks, j’en compose de nouveaux.

Je mixe et remixe les morceaux de Kazey&Bulldog, avec qui on vient aussi de remixer « America » de The Shoes.

Je prépare une sortie sur Turbo Japan qui ouvrira ses portes en Décembre-Janvier...

Je compose une musique pour un film Japonais intitulé « Attitude », et la BO de Hype, de Kader Aid, pour 2009.

Je vais relancer un projet vocal avec Letizia Morelli avec qui j’ai quelques titres Down et Midtempo forts pour 2009...

....Et toutes les surprises que la vie me réserve.


- Parle moi un peu de ton asiatic trip, les endroits où tu as joué, les endroits que tu as préférés et pourquoi.


J’ai adoré le Japon, où j’ai joué Live plusieurs fois avec un immense plaisir.

Une session HipHop Oldschool avec des BBoys bien à l’ancienne à « Club Ball », un Live dans un Club très classe à Daikanyama, où se déroulent les soirées bi-hebdomadaires « Série Noire », Les Soirées Trends&Friends, et Rockwest récemment réouvert et 2 soirées dans des Lounges bien intimes et agréables.

Pure ambiance, public explosif, attentif et exigeant; un très bon son en général dans les clubs Japonais.

J’ai également eu quelques dates en Thailande, à Bangkok, Koh tao et Koh Phangan dans des cadres magiques.


- Parle moi de tes morceaux qui sont sortis, ou ce qui va sortir, et comment tu te places par rapport à cette industrie musicale.


J’ai eu une énorme production de 1994 à 2000 entre les Maxis, les Minis Albums et les Compiles.

J’ai toujours été un outsider du système et du milieu Electro-Techno en général.

Que ce soit dans ma composition ou dans la manière de sortir mes disques sur des Labels tous différents, je me suis mis constament en danger. Je n’ai jamais suivi les styles musicaux des différentes époques que j’ai traversées. Le fait que je n’aie jamais signé en exclusivité avec aucun Label fait que je n’ai jamais été soutenu financièrement pour mon travail. Cela m’a en outre offert une grande liberté de création et la possibilité de sortir beaucoup de disques.

Après 2000, j’ai passé plusieurs années à travailler et à produire du HipHop électronique bien noir ainsi que les bases de mon projet vocal avec Letizia. J’ai travaillé avec Pedro Pauwels, Chorégraphe, pour le Theâtre du Chatelet et le Centre National de la Danse, puis avec une troupe de Break Dance - Les Vagabonds - avec qui nous avons remporté Battle of theYear en 2002. J’ai invité Shone sur mes Battle Breaks, « Submission Kit 1&2 » et j’ai sorti le maxi House / Techno « Full Moon » sur BBoydeluxxxx en Indépendant.


Ce qui va sortir ne diffèrera pas au niveau de la démarche, dans le sens où je ne serai pas là où on m’attend. Mais le plaisir sera intense pour ceux qui aiment une Electro musclée et sans concession, actuelle et classique à la fois. Je serai loin de la musique clinique et aseptisée ou de la minimale que le Marché propose de manière quasi exclusive en ce moment.

J’y ai mis de quoi brûler les dancefloors de Paris à Ibiza en passant par Tokyo et New york, via Berlin et Rotterdam...


- les trucs que tu dois faire avant de mourir.


... Vivre !!!



http://www.myspace.com/FREONBEYONDER


Je te balance en exclu:

=> ndlr=> je l'avais déjà ce truc là, la prochaine fois je veux une VRAIE exclue.



Freon the beyonder - The dark passenger



In english on "Ohlala dirty north party"

 

2 Responses to Freon, the beyonder

  1. SourceDeCalcium Says:
    eheh et ouai la VRAIE exclu c'etait le 10 juillet là.
    http://sourcedecalcium.blogspot.com/2008/07/entrevue-avec-freon.html
    stay fresh !
  2. Amazone Says:
    oui j'avais lu :)

    après, je m'en tape de l'exclu hein, je veux juste pas qu'on me dise que c'est des exclus alors que ça en est pas. je fais ce que j'aime, j'en ai marre de suivre la mode dictée par les "exclus"

    bien à vous.

Clicky Web Analytics